vue aérienne sur Saint-Malo

Un week-end à Saint-Malo – Itinéraire

Par

La ville fortifiée de Saint-Malo est impressionnante et fière de son passé et de sa force. Elle a été presque entièrement détruite pendant la dernière guerre mondiale, mais les habitants ont réussi à la reconstruire entièrement avec ses remparts imprenables, protecteurs des envahisseurs de tous les continents.

C’était aussi le départ de marins intrépides, partis vers l’inconnu pour découvrir d’autres terres au-delà des océans et le fief d’un des plus célèbres pirates du roi Louis XIV, Robert Surcouff, dont la statue nous montre le grand ouest au-delà des mers.

Voici un itinéraire pour un week-end à Saint-Malo (restez un peu plus longtemps si vous pouvez !), avec mes conseils sur les activités, les sites à visiter et bien plus encore.

Jour 1 à Saint-Malo

L’ancienne cité des marins et des corsaires : Saint-Malo Telle une citadelle de granit, la vieille ville, fortifiée par d’épais murs de défense, s’avance dans la mer. En dehors de la vieille ville, une promenade longe la plage sur des kilomètres.

La ville de Saint-Malo, qui compte 46 000 habitants, est située sur la Côte d’Émeraude, au nord de la Bretagne, à l’embouchure de la Rance, face à la station balnéaire de Dinard. Le centre historique, entouré d’anciens remparts, représente environ 20 % de la superficie totale de la ville et est baigné par l’eau sur trois côtés. La baie de Saint-Malo présente l’un des plus grands écarts de marée d’Europe. Il y a jusqu’à douze mètres de différence entre la basse mer et la haute mer.

Trois des îles situées au large, Grand Bé et Petit Bé, ainsi que le Fort National (fortification construite par Vauban en 1689) sont donc accessibles à pied à marée basse. Dans l’embouchure de la Rance se trouve, avec l’Usine marémotrice de la Rance, depuis 1966 la première usine marémotrice du monde et jusqu’en 2011 la plus grande du monde. La ville est le port le plus important de la côte nord de la Bretagne et l’un des sites touristiques les plus visités de France en raison de son centre-ville historique et de ses fortifications.

Le fort National de Saint-Malo

fort national de Saint-malo

Lorsque la marée est basse vous avez la possibilité de rejoindre à pied l’imposant Fort National. Les rochers de l’île sur laquelle se trouve le Fort National étaient considérés au Moyen-Âge comme un point de repère pour les bateaux. En 1689, le roi français Louis XIV décida d’ériger une forteresse sur le rocher afin de protéger la ville de l’attaque des Anglais. Sébastien Le Prestre de Vauban en élabora les plans et Siméon Garangeau les réalisa. Sébastien Le Prestre de Vauban était un général français, fortificateur de Louis XIV et maréchal de France

Le Fort National est ouvert seulement du 15 juin au 11 septembre inclus, vous n’avez pas la possibilité de visiter le Fort toute l’année. Si c’est le cas, vous aurez la possibilité de profiter de l’extérieur et de l’île puis de reprendre tranquillement la direction de Saint-Malo. Vous pourrez monter sur les anciens remparts de la ville, où vous aurez encore une fois une superbe vue panoramique sur le Fort National. Depuis cet ancien mur de défense, vous aurez également une bonne vue sur la vieille ville de Saint-Malo.

Explorer la vieille ville de St. Malo

vue sur la ville de Saint-Malo

Alors que la vieille ville de Saint-Malo s’éveille lentement avec ses petites ruelles, ses boutiques, ses cafés, ses boutiques de souvenirs et ses crêperies, je vous conseille de vous promener dans les étroites ruelles pavées bordées de hautes maisons en granit. Vous aurez peut-être la chance d’admirer un vieux bateau pirate dans le port. Il y a de quoi flâner plusieurs heures dans le vielle ville de Saint- Malo.

Depuis les épais murs gris de la forteresse, la vue s’étend loin sur la mer et les îlots situés au large. Quelques vieux canons pointent encore vers l’extérieur, attendant patiemment quelque chose. Si vous vous rendez à Saint-Malo en hors saison vous verrez peut-être quelques locaux certainement endurcis qui vont se baigner, tandis que les enfants de l’école de voile s’entraînent dans la mer avec des mini-voiliers.

Conseils pour Saint-Malo : Si vous vous promenez à marée basse sur l’une des îles, par exemple au Fort Grand Bé ou au Fort du Petit Bé, vous aurez une vue magnifique sur la vieille ville fortifiée depuis la mer.

La plage du Sillon à Saint-Malo

plage du sillon à Saint-Malo

Cette plage est accessible facilement depuis la ville de Saint-Malo. À l’est, les remparts qui entourent entièrement Saint-Malo se terminent sur cette plage. Une promenade bordée de villas s’étend sur presque toute la longueur de la plage. Il est facile de s’y stationner.

La plage de la ville de Saint-Malo délimite la baie en forme de faucille. Il y a souvent beaucoup de vents, mais c’est très agréable si vous aimez les grosses vagues. Je vous conseille de bien regarder la météo avant de vous y rendre, car ce serait dommage de ne pas pouvoir en profiter durant votre week-end à Saint-Malo. Si vous souhaitez essayer, vous pouvez aussi louer un char à voile qui est une excellente activité sur cette large plage.

Où manger à Saint-Malo ?

La Corniche

table vue mer

Manger avec vue sur la mer est en fait impossible dans le centre-ville de Saint-Malo (sauf au restaurant sur de l’hôtel Châteaubriant et dans une crêperie sur les remparts), mais à quelques pas seulement, le long de la Grand Plage, se trouve le restaurant La Corniche. Vous aurez par exemple la possibilité de manger du foie gras, une lotte et un bon dessert ou encore un excellent tartare de saumon et une crêpe Suzette. La vue sur la mer est magnifique, les serveurs attentifs, les prix raisonnables.

Attention : si vous voulez vous asseoir directement devant la baie vitrée, vous devez absolument réserver à l’avance. Le mieux est de se promener la veille sur la grande Plage du Sillon et d’y faire un saut !

L’Entre deux Verres

restaurant l'entre deux verres

Si vous cherchez un restaurant à Saint-Malo, où vous pouvez déguster le kig ha farz, le ragoût breton typique , c’est la bonne adresse. Ce n’est pas si facile à trouver à Saint-Malo. Mais ce ne devrait pas être la seule raison de visiter ce restaurant. Le personnel est visiblement convaincu de ce qu’il propose et vous fait apprécier le repas dès qu’il vous l’explique. Malgré l’intérieur un peu surchargé, on s’y sent tout simplement bien, un super endroit pour passer une bonne soirée avec une cuisine bretonne !

Où dormir à Saint-Malo ?

hotel les charmettes à saint malo

Comme Saint-Malo est très touristique, je vous conseille de passer la nuit en dehors de la vieille ville (directement au bord de la mer). Vous pouvez ensuite vous rendre rapidement dans la vieille ville à pied ou en voiture et cela vous permettra d’être au calme surtout en été. Il y a des parkings (payants) devant les portes de la vieille ville.

Je vous conseille l’Hôtel Les Charmettes pour le coucher du soleil, un petit hôtel de charme joliment décoré dans le style de la région. Vous avez la possibilité de prendre une chambre avec vue mer.

L’histoire de Saint-Malo

L’origine de la ville est la colonie gallo-romaine d’Aleth, qui se trouvait sur une presqu’île devant l’actuel quartier de Saint-Servan. Pendant longtemps, sa position stratégique a protégé les habitants des envahisseurs. Au 6e siècle, le moine gallois Machutus, également appelé Maclou ou Maclovius, dont le nom est devenu Malo en français, a commencé à évangéliser les habitants. Peu à peu, la colonie a commencé à se développer et à s’étendre sur le continent voisin. Le saint patron et donc l’éponyme du nouveau quartier devint saint Servan.

Au 12e siècle, la pression sur la colonie s’intensifia de plus en plus en raison des attaques des Normands. L’île située au nord semblait offrir la protection nécessaire. En 1142, l’évêque s’installa également sur l’île et y construisit la cathédrale Saint-Vincent. Dans les années qui suivirent, la construction d’un puissant mur de défense commença, ce qui donna longtemps à la ville, désormais appelée Saint-Malo, sécurité et indépendance.

Lire aussi : Vous devez absolument visiter la Normandie

Jour 2 : De Saint-Malo à Rennes

Rennes est la capitale de la région Bretagne et était la capitale de l’ancien duché de Bretagne. Une chose est sûre : on ne devient pas capitale par hasard. Pour être capitale, il faut avoir beaucoup à offrir, notamment une bonne dose d’histoire. Et Rennes n’a pas à rougir de ce point de vue. Mais malgré son apparence qui laisse présager quelques années d’existence, la capitale de la Bretagne est avant tout incroyablement vivante.

Il suffit d’une heure en voiture pour rejoindre Rennes depuis St. Malo.

Tour de la ville

bâtiments à Rennes

Près d’un tiers dès un peu plus de 210.000 habitants de Rennes sont des étudiants et cela se voit. Les rues et les ruelles débordent de vie, lorsque le temps est doux, les gens sortent, les places sont pleines de monde, debout, assis, en train de flâner, les restaurants, les bars et les cafés mettent même la dernière chaise devant la porte et aucun d’entre eux ne reste vide.

Je vous conseille de commencer la visite de la ville par l’église Saint-Aubin puis de poursuivre par la rue Saint Melaine jusqu’à l’église Notre-Dame-en-Saint-Melaine. De magnifiques maisons à colombages bordent la rue. Derrière l’église Notre-Dame se trouve le Parc du Thabor, un jardin botanique avec des plantes rares et des oiseaux chanteurs.

Le centre-ville est vraiment joli et vaut la peine d’être vu. Sur le plan architectural, les grands bâtiments d’apparat de différentes époques côtoient des bâtiments à colombages tortueux et colorés qui ont survécu à un incendie dévastateur au 18e siècle. Un mélange tout à fait charmant, qui forme d’une part un contraste saisissant, mais qui s’accorde d’autre part merveilleusement bien. Le mieux est de se laisser un peu porter, si l’on a le temps et le loisir de le faire, je pense que c’est ainsi que l’on découvre le plus dans cette ville. Et de toute façon, Rennes n’est pas si grande que ça. La plupart du temps, le prochain palais ou la prochaine façade se cache déjà au coin de la rue.

La Roche aux Fées

roche au fee près de Rennes

La Roche aux Fées, qui se dresse simplement dans le paysage, entre champs et prairies, en dehors d’un village idyllique. Si tu t’intéresses aux lieux mystérieux et magiques et aux vieilles légendes, tu es au bon endroit.

La Roche aux Fées est la plus grande tombe mégalithique de France, un « dolmen » datant d’environ 4.000 ans. On ne sait toujours pas qui a apporté et placé ici ces blocs de pierre pesant jusqu’à 40 tonnes. Selon la légende, c’est la fée Viviane (l’amante de l’enchanteur Merlin dans la légende arthurienne) qui a érigé le tombeau de pierre en une nuit avec d’autres fées. (Cela semble en fait assez plausible, n’est-ce pas ?) En tout cas, l’endroit est particulier.

Où manger à Rennes ?

atelier des gourmets à rennes

L’Atelier des Gourmets se trouve à quelques minutes à pied de l’hôtel dont je vais vous parler plus bas. Si vous pensez, en lisant le nom de l’établissement, qu’il s’agit d’une boutique chic et branchée, vous vous trompez. Les tables sont en bois nu, d’apparence rustique et la serveuse se promène dans une robe sobre. L’ambition du restaurant se canalise uniquement dans la nourriture. Le menu varie en fonction de l’offre régionale et saisonnière, car la carte écrite à la main propose les produits frais du marché.

Où dormir à Rennes ?

hotel magic hall

L’hôtel Le Magic Hall porte son nom pour une bonne raison. Une grande partie de l’étage inférieur est aménagée en un espace de vie commun tout en longueur, un hall justement, et il est plus que magique. La partie avant est dominée par une grande cuisine ouverte avec une longue table massive où le petit déjeuner est servi, tandis que la partie arrière est conçue comme un salon.

Rien ici ne semble posé ou mis en scène, on a vraiment l’impression d’avoir réussi à se faire inviter chez un ami vraiment cool, et on ressent maintenant le besoin de se pincer durablement, car on a du mal à croire que tout cela est vrai. Derrière les canapés massifs, entre les étagères qui débordent, une porte mène à la salle de répétition. Là où d’autres hôtels proposent une salle de fitness, le visiteur mélomane peut ici laisser libre cours à ses ambitions créatives.

En effet, si des groupes locaux n’ont pas loué les locaux pour répéter, les clients de l’hôtel peuvent laisser sortir gratuitement le Jimi Hendrix qui sommeille en eux. Au premier coup d’œil, c’est le thème de la musique qui domine : de grandes enceintes veillent à ce qu’un tapis sonore flotte toujours dans le hall, un gramophone est posé sur le rebord de la fenêtre, des magazines de musique se trouvent partout et une colonne dans l’entrée est entièrement pavée d’affiches de concerts. Sans oublier toutes les cymbales accrochées au mur au-dessus de la machine à café. Rien d’étonnant à cela : le propriétaire de l’hôtel est un musicien amateur.

Conclusion

J’espère que cet article vous aura donné envie de visiter la Bretagne et ces alentours. Saint-Malo est une ville accueillante où l’on a envie de rester plusieurs jours. Le mieux reste d’y aller hors saison lorsqu’il y a moins de touristes.

Si vous souhaitez ajouter quelque chose à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire.


Notre Newsletter

Bons plans, astuces, coup de cœur, ne ratez rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer