Coucher de soleil sur Agay et le massif de l'Estérel

Découvrir le massif de l’Estérel dans le Var

Par

Paris est célèbre par sa tour Eiffel, mais le Var peut s’enorgueillir de son massif de l’Estérel. « Même pour ceux qui ont vu la Suisse et la Savoie, c’est une belle chose que la montagne couverte par les sombres verdures de l’Estérel. Les Alpes meurent ici dignement », disait Victor Hugo au sujet de ce coin que les randonneurs qualifient de Paradis de l’Est.

Désirez-vous connaître davantage la France et ses nombreuses merveilles ? La randonnée en nature ou la vogue sur la mer vous passionnent ? Je vous propose de visiter le massif d’Estérel dans le Var.

Situé au sud-est de la France, en pleine bordure de la Méditerranée, ce massif montagneux s’étend sur une superficie de 32 000 hectares. Il est caractérisé par un porphyre rouge qui rappelle constamment l’origine volcanique de ses roches. Entre ses sites naturels enchanteurs, ses reliefs abrupts, ses monuments et son histoire vivante, je peux vous donner la garantie que vous allez pouvoir y établir ce contact intime tant recherché avec la nature.

L’Estérel : un massif volcanique sur la Côte d’Azur

Implanté à cheval entre le Var (département de la Provence-Alpes-Côte d’Azur) et les Alpes-Maritimes, le massif de l’Estérel fait sans doute partie des plus charmantes destinations naturelles de France. À sa rencontre, j’ai été saisi par sa beauté remarquable, sa mer bleutée virant au turquoise et, bien évidemment, par ses chaînes montagneuses qui lui donnent absolument l’air d’un paradis.

En effet, les géologues estiment que ce massif est né au Permien, il y a 250 millions d’années. À l’époque, alors qu’il ne faisait qu’un bloc avec la Corse, une intense activité volcanique qui a régné pendant de nombreuses années, suivie de mouvements tectoniques, a fini par les séparer. Cela va entraîner la formation des basaltes et des rhyolites rouges qui donnent aujourd’hui au massif son aspect rougeâtre.

Caractérisée par un climat à dominante méditerranéenne avec des étés chauds et secs, des automnes et hivers doux, vous pouvez fréquenter le massif d’Estérel à toutes les périodes de l’année. Cependant, en raison des inerties thermiques (3 000 heures d’ensoleillement par an) et des masses d’air (mistral) venant du nord et de l’Ouest, il est conseillé de prendre quelques précautions.

Une fois sur place, vous pourrez vous immerger dans le magnifique tableau que propose son horizon avec une palette de couleurs :

  • les pics rocheux à la couleur ocre ;
  • le bleu azuré de la mer et du ciel ;
  • le vert sombre du maquis et de la garrigue.

Le massif de l’Estérel, c’est aussi un nid de milieux naturels infinis. Sa faune très riche est peuplée de mammifères (cerfs élaphes, sangliers, lièvres), de reptiles (tortue d’Hermann, lézards), d’oiseaux et d’insectes. C’est sans compter la faune aquatique qui, elle, est remplie de merveilleuses espèces dont on approche l’écosystème lors des activités nautiques.

Côté végétation, la flore de l’Estérel est typiquement méditerranéenne. Elle a dû s’adapter à un sol pauvre (volcanique, dur et acide). On y rencontre fréquemment les pinèdes (pin maritime, pin parasol) tout le long des 51 km du littoral. Les chênes verts, les chênes pubescents, les chênes sessiles et les chênes-lièges s’hybrident entre eux, couvrant par endroits le relief.

Abritant de nombreux sites avec un paysage hétéroclite, un patrimoine dense et présentant un défi sportif, le massif de l’Estérel est un endroit que vous devez absolument visiter. Mais bien avant, il va falloir vous y rendre. Tenez-vous prêt ! Je vous y emmène.

Comment accéder au massif de l’Estérel dans le Var ?

D’entrée, vous pouvez vous rendre à l’Estérel en voiture. Pour ce faire, je vous conseille de vous munir d’un GPS ou d’une carte. Pour ce qui est de mon expérience, je m’y étais rendue en voiture. J’ai préféré emprunter la route de la Corniche d’Or, celle reliant Saint-Raphaël (dans le Var) à Théoule-Sur-Mer (dans les Alpes-Maritimes). 

Toujours en voiture, vous avez le choix de prendre par l’autoroute A8, à partir du Salon-de-Provence jusqu’à la sortie n° 37. Ce circuit est parsemé d’une succession de points de vue (presque à chaque virage) à partir desquels vous pouvez commencer par admirer les rochers émergents de l’eau, les îlots, les falaises ainsi que les criques ombragées.

Vous pouvez également vous rendre au massif de l’Estérel dans le Var en prenant un train. Deux gares (la gare de Fréjus et celle de Saint-Raphaël) situées en plein centre-ville, le long de la ligne ferroviaire Marseille-Nice, vous permettent d’accéder facilement au cœur de ce paradis rocheux.

Par ailleurs, les aéroports de Nice, de Marseille et d’Hyères sont les trois pistes d’atterrissage situées à proximité de Saint Fréjus et de Saint-Raphaël. Ce sont donc les aéroports à privilégier si vous souhaitez vous y rendre par voie aérienne.

Les visites à faire dans l’Estérel

Au cœur du massif de l’Estérel, s’ trouvent plusieurs sites et monuments, avec de nombreuses activités enrichissantes pour agrémenter votre séjour. J’ai visité la grande majorité à travers le paysage sauvage où succèdent des pics et gorges déchiquetés. Comme moi, vous pouvez monter au point culminant de l’Estérel à 618 m et vous laisser éblouir par le décor exceptionnel qui vous plonge dans une magie saisissante. Mais n’oubliez pas de vous équiper pour la circonstance : un altimètre, votre chapeau, un pardessus.

Les sites naturels

Parmi les sites naturels à visiter au cœur du massif de l’Estérel, je vous recommande :

Le Mont Vinaigre

Étant le plus haut sommet du massif, le Mont Vinaigre offre une vue panoramique complète sur l’arrière-pays varois, le lac Saint-Cassin et le pays de Fayence. Une magnifique balade vous mènera, à pied ou à vélo, au sommet des 618 m. À partir de là, vous pouvez encore admirer le littoral avec la Corniche d’or et le golfe de Fréjus.

Le Col Notre-Dame

Situé à l’est du massif de l’Estérel, vous pouvez arriver au Col Notre-Dame en voiture. Le site dispose d’un parking et peut être votre lieu de départ pour diverses balades. Je vous recommande vivement de le visiter, car il vous servira de point de vue sur une grande partie de la Corniche d’Or, sur les Calanques d’Anthéor et sur l’île Sainte-Marguerite vers Cannes.

Le Pic du Cap Roux

Surplombant le Cap Roux, ce point vous donnera une vue éblouissante à 360° sur les alentours. Il est équipé d’une table d’orientation qui vous permettra de repérer avec précision les autres sites composant le massif. De là, vous pouvez faire un détour jusqu’à la grotte de la Sainte-Baume où vous apprendrez davantage sur l’ermite Saint-Honorat.

Ici, se trouve encore la majestueuse villa ayant accueilli Laurel et Hardy lors du tournage du film Atoll K. Le Cap Roux fait partie des sites les mieux préservés du massif. Il est peu habité, avec ses plages isolées et ses eaux d’une clarté impressionnante.

J’y ai accédé au bout d’une magnifique randonnée depuis le parking d’Anthéor. Mais vous avez aussi la possibilité d’emprunter un autre circuit en partance de la source de la Sainte-Baume.

Le Rocher de Saint-Barthélemy

Comme tous les autres sommets du Massif, celui-ci vous garantit aussi une vue panoramique sur toutes les composantes de l’Estérel, notamment les roches rougeâtres, la végétation, le littoral, la mer, etc.

Exceptionnellement, ce site se démarque des autres par son altitude moyenne qui le rend accessible aux personnes à mobilité réduite.

Col de Théoule

Également situé à l’est du massif de l’Estérel, précisément dans les Alpes-Maritimes, ce sommet de 122 mètres de haut est équipé d’un parking. Depuis là-haut, une curiosité locale s’offre à vous : la statue de la Vierge Noire, une magnifique copie de celle de la basilique de notre dame d’Alger.

Calanque et rocher d’Anthéor

Ce site situé le long de la Corniche d’Or est particulièrement impressionnant par les couleurs vives et éclatantes de ses rochers. Teintées d’un rouge fraise, les calanques d’Anthéor offrent un contraste magique entre la flamme qu’elles dégagent et le bleu azuré que reflète l’eau de mer.

Le pic de l’Ours, le Cap Dramont, le sentier du Littoral et plein d’autres sites sont également à visiter dans le massif.

Les sites culturels 

D’entrée, je tiens à vous rappeler que la plupart des circuits que vous aurez à emprunter, que ce soit pour visiter les sites naturels ou culturels, passeront par la Corniche d’Or, la route mythique du Var. Reliant la ville de Saint-Raphaël à celle de Mandelieu-la-Napoule, elle oscille entre les méandres des rochers du massif et le bleu profond de la mer. Il s’agit en effet d’un itinéraire touristique que j’ai vraiment apprécié pour sa praticité. Il vous permet de visiter les criques et les magnifiques paysages spécifiques à la Côte d’Azur.

Pour la petite histoire — celle qu’on m’a transmise et que je vous transmets —, la Corniche d’Or a été inaugurée en 1903 par le Touring-Club de France. Devenu le vivier du tourisme automobile dans le massif d’Estérel, c’est encore aujourd’hui le principal itinéraire côté mer.

Afin de ne pas laisser un goût d’inachevé, je vous recommande aussi ces sites importants du massif :

L’île d’or

Symbole incontournable de l’Estérel, l’île d’or est célèbre pour sa tour sarrasine inaugurée en 1909, dressée fièrement sur un rocher rouge. L’île, par son charme, a inspiré de nombreux artistes, en l’occurrence le dessinateur Hergé dans sa célèbre œuvre, Les Aventures de Tintin. Il s’agit spécifiquement de l’épisode « l’île Noire ». J’estime que vous devez la visiter durant votre séjour dans le Var.

La Chapelle Notre-Dame de Jérusalem

Cet édifice religieux encore appelé Chapelle Cocteau est l’œuvre spirituelle de Jean Cocteau qui ne verra malheureusement pas son achèvement de son vivant. Elle est enjolivée par de magnifiques fresques murales dessinées par Édouard Dermit sur la base des croquis de Cocteau.

Son sol en céramique s’illumine à travers les baies vitrées atypiques. La chapelle Notre-Dame de Jérusalem est située au cœur d’un parc arboré, ce qui amplifie son charme et son attrait touristique.

La grotte Saint-Honorat

Cette grotte a également accueilli l’ermite Saint-Honorat tout comme la grotte de Marie-Madeleine dans la Sainte-Baume. C’est l’un des monuments à visiter dans le Var du fait de la belle randonnée qui y conduit et des nombreux points de vue saisissants qui jonchent le parcours. De plus, elle possède un caractère sacré et une dimension spirituelle adaptés à la méditation ainsi qu’au recueillement.

Agay

Ville romantique avec des châteaux surplombant la mer, Agay vous ouvre les portes de ses marchés. À vous de grimper maintenant ! Préparez-vous pour la circonstance : 298 km d’altitude et une vue imprenable sur la baie d’Agay vous attendent.

Aux alentours, dans les agglomérations voisines de Saint-Raphaël et de Fréjus, vous pouvez prolonger votre visite vers des sites comme : la base nature de François Léotard (parc public de 120 hectares), les étangs de Villepey, le centre historique de Fréjus, le musée Louis de Funès, etc.

Les activités incontournables à faire dans le massif de l’Estérel

Naturellement, vos différentes visites doivent s’accompagner d’activités pour marquer votre passage au pays des rochers rouges. Voici celles qui m’ont émerveillé et qui pourraient vous intéresser :

Pagayez en Kayak

Aventurez-vous en pleine mer et découvrez l’Estérel comme vous ne l’avez jamais encore vu. Escapade maritime à la force du poignet, ce périple en partance de la plage de Dramont vous permettra d’apprécier le mariage époustouflant entre le bleu marin et le rouge des roches de l’Estérel. De magnifiques criques secrètes et la plupart des grottes vous sont intégralement accessibles.

Admirez le fond marin à Agay

Prenez votre départ d’Agay à bord de Capitaine Nemo, l’actrice de l’exploration sous-marine qui se chargera de vous amener à la découverte de l’écosystème du Cap Dramont. Une profonde immersion dans le monde du silence. Celle-ci vous fera voir les poissons, les étoiles de mer, les crustacés dissimulés dans les omentales, ces algues qui ressemblent étrangement à des cheveux de sirène.

Voguez sur l’eau Roquebrune-sur-argens

À bord d’un canoë, déambulez sur l’eau à votre rythme, dans un calme olympien, et au loin, la roche de l’Estérel. Un dépaysement de 6 km que vous n’oublierez absolument pas.

Pratiquez de nombreuses activités terrestres

Si vous vous sentez mal en mer, des activités terrestres vous attendent également au cœur du massif. Je vous propose dès lors de participer aux jeux de golf proposés par de nombreux sites, dont :

  • le golf BlueGreen l’Estérel et le golf de Valescure à Saint Raphaël ;
  • le golf de terre blanche ;
  • et le golf de Cap Estérel à Agay.

Vous pouvez également prendre à E-bike Évasion, une série de sorties à VTT électrique, au Sud Concept ou encore à Passion Estérel.

Faites du sport nautique et des plongées marines

Vous êtes plutôt passionné d’activités nautiques ? Le massif de l’Estérel ne manquera pas de vous combler. Plusieurs sports nautiques peuvent agrémenter votre séjour dans ce pays. Pour votre sécurité, je vous conseille des bases nautiques spécialisées dans ce genre d’activités : la base nautique des Lacs Adrénaline ou la base nautique municipale d’Agay.

Les eaux cristallines vont naturellement inviter les passionnés de la natation à des plongées spectaculaires. Vous pouvez les effectuer sur les nombreux sites de plongée que sont : 

  • Agathonis Plongée (Agay) ;
  • Euro Plongée (Saint-Raphaël) ;
  • École de plongée de l’île d’Or (Agay) ;
  • Centre international de plongée du Dramont.

Assister à la danse des dauphins dans le sanctuaire du pelagos

Une journée à la rencontre des dauphins est une activité que je vous recommande vivement dans l’Estérel. Et pour sûr, vous n’allez pas regretter ! Prenez votre départ de Saint-Raphaël ou de Mandelieu-La-Napoule et mettez le cap sur le sanctuaire du Pelagos. Il s’agit d’une réserve maritime dédiée à la protection des mammifères marins à l’initiative de la France, de Monaco et de l’Italie. Là, vous pouvez voir les dauphins dans leurs courses fantaisistes, plongeant, sautant et créant une musique de clapotis agréable.

Que manger lors d’une visite dans le massif de l’Estérel ?

Durant les séjours à l’étranger, la question de la restauration se pose fréquemment. La gastronomie varoise est majoritairement constituée de plats français. Des empreintes corses s’y ajoutent avec les poissons et les fruits de mer. Rapidement, je vous livre quelques restaurants que j’ai testés et qui m’ont marqué par leur professionnalisme.

Pour commencer, en parcourant la Corniche d’Or, je suis tombé sur A Casa Serena. Il s’agit d’un établissement situé dans les Adrets-de-l’Estérel avec une forte appétence pour la cuisine corse. Vous pouvez y déguster de très bons plats faits à base d’ingrédients frais, de crudités et dans un cadre absolument festif. J’ai notamment relevé la gentillesse caractéristique des serveurs et l’accueil chaleureux du propriétaire. Non loin, vous pouvez vous sustenter à l’Auberge Panoramique avec ses spécialités traditionnelles.

À Fréjus, la Bastide du Clos des Roses vous offre ses mets variés, tandis que l’Acanthe et Chez Z’Oreille enchantent les papilles avec leurs plats exotiques à Agay. À Saint-Raphaël, vous pouvez fréquenter plusieurs restaurants au nombre desquels je peux énumérer : Côté Pinède, La Plage, Le Jardin de Sébastien ou le Bougainvillier.

Où dormir ?

Durant les 9 nuits que j’ai passées dans le massif de l’Estérel, j’ai au moins parcouru 3 différents établissements d’hébergement. Des hôtels tout comme des maisons d’accueil, mais la qualité des services reste irréprochable.

Dans la villa Mauresque, un hôtel à 5 étoiles situé dans l’agglomération de Saint-Raphaël, j’ai pu bénéficier d’un confort inégalé, sauf que cela est à un coût. J’ai également logé dans Les Roches Rouges (5 étoiles, à Agay) et L’Estérel (3 étoiles) qui sauront sans doute combler vos attentes, que vous soyez seul, entre amis ou en famille.

Enfin, j’ai pu noter d’autres établissements que voici, au cas où ils vous intéresseraient :  

  • le Touring (5 étoiles/Saint-Raphaël) ;
  • les Flots Bleus (4 étoiles/Agay) ;
  • Garrigae, domaine de l’Estérel (3 étoiles/Saint-Raphaël) ;
  • San Pedro (3 étoiles/Saint-Raphaël).
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer