La Bambouseraie en Cévennes

Visiter La Bambouseraie en Cévennes : immersion dans la beauté végétale

Par

Dans le Gard, se niche un lieu de ressourcement unique : La Bambouseraie d’Anduze. Proche de ce joli village touristique, elle est en fait implantée sur la commune de Générargues à 50 min de Nîmes.

Après avoir traversé de vastes étendues de champs et de garrigues, nous arrivons à destination. Le parking gratuit est assez vaste, ce qui doit être bien utile en pleine saison. Cette belle journée de printemps est parfaite pour admirer l’éveil de la nature.

La pépinière et le snack sont en libre accès, le reste du parc est payant : de 10 à 14 € en tarif réduit ou plein. Les passionnés qui comptent y retourner souvent peuvent opter pour un abonnement annuel à 36,50 €. C’est une idée-cadeau sympa pour les amateurs de beaux paysages. Les animaux tenus en laisse sont admis, un fait assez rare pour être signalé.

Plongée dans la verdure

Forêt de bambous de la Bambouseraie, Cevennes
Forêt de bambous de la Bambouseraie

Une allée de séquoias et bambous forme une haie d’honneur pour accueillir les visiteurs. Nous avons l’impression d’être absorbés par le monde végétal, sensation bien agréable. Les espaces s’enchaînent ensuite : jardin japonais, ferme, serres et bassins d’Eugène Mazel, créateur de la Bambouseraie de Prafrance en 1856. Le village laotien et ses cabanes en bambou nous emmènent en terre asiatique, immersion qui se prolonge dans la magnifique vallée du dragon parcourue par un cours d’eau apaisant. L’inspiration japonaise fascine tant qu’on a du mal à quitter le point de vue magique du pavillon du Phénix rouge.

Palmiers de Chine, magnolias en fleurs, senteurs multiples, chants des oiseaux, écorces rugueuses des arbres centenaires et douceur des pousses de bambou, tous les sens sont en éveil. On termine le voyage avec la balade aérienne, déambulant sur des filets à 8 m du sol. Nul besoin de harnais, le parcours se fait librement dès 6 ans. Un deuxième tour nous fera découvrir le contenu des bornes audioguides, car notre enthousiasme à tout voir nous a rendus impatients. À la fin, nous testons le labyrinthe de bambous qui désoriente totalement.

Importance de la biodiversité

Nénuphars à la Bambouseraie, Cevennes
Nénuphars à la Bambouseraie

Sans supplément, il est possible de suivre une visite guidée qui détaille les origines et objectifs de la Bambouseraie. Elle est entretenue selon les normes Zéro phyto et les espèces sélectionnées permettent de protéger la biodiversité. Refuge LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), elle accueille régulièrement les volatiles soignés par l’hôpital faune sauvage de Laroque. Ces lâchers sont réalisés sur les heures d’ouverture du parc et annoncés sur le site. Une bonne initiative pour sensibiliser le public à la protection des espèces sauvages, et parfois créer des vocations parmi les plus jeunes.

Après un petit tour à la boutique et au snack pour faire durer le plaisir, nous craquons à la pépinière pour quelques plans de bambous et un érable du Japon qui donneront un petit air exotique au jardin. En saison, sont proposés des ateliers de conception d’objets issus des végétaux du parc ainsi que des concerts et expositions. Dans ce cadre grandiose, toutes les activités s’intensifient et le dépaysement est total. Pour se reconnecter à la nature, la Bambouseraie en Cévennes est le lieu idéal.

Informations utiles

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer