survie couteau

Les meilleurs couteaux de survie en 2020 !

Par

Vous aimez les aventures, les randonnées, les virées seul ou en groupe ? On vous surnomme le “Robinson” pour votre débrouillardise dans la nature ? Optez pour l’outil INDISPENSABLE qui résiste à toutes les situations. Très coupants et dotés d’un étui de protection, ces couteaux multifonctions seront vos meilleurs alliés pour survivre dans vos périples ! Faire du feu, construire un abris, se nourrir, ou lancer un SOS, voici pour vous, une sélection des meilleurs couteaux de survie en 2020. Étuis en cuir, manches en bois ou en Micarta, il y en a pour tous les goûts. Partez en toute sécurité !

Comparatif des couteaux de survie

1. Jeo-Tec – Couteau de survie, d’extérieur et de chasse

couteau survie randonnée

  • Longueur : 250 mm
  • Épaisseur de lame : 5 mm
  • Matériaux : Lame en acier inox MOVA, manche en bois de Cocobolo / Micarta
  • Couleur : cuir marron foncé, manche : marron clair
  • Longueur de lame : 125 mm
  • Prix : Consulter sur Amazon

Conçu pour les activités de plein air, les couteaux JEO-TEC sont spécialisés pour le camping, la pêche et la randonnée. Si vous voulez allumer un feu, vous construire une cabane, un radeau ou réaliser des incisions précises dans le bois, ce couteau est idéal. Il vous permettra aussi de cuisiner et vous suivra partout en cas de besoin.

Avec son étui de transport en cuir, votre couteau sera bien protégé. Coupée au laser, sa lame fixe en acier inox est solide. L’étui multi-positions qui l’épouse vous permettra de la ranger horizontalement et verticalement. De surcroît, cet étui comporte un rangement pour un allume feu, fourni avec le couteau desurvie. Pour vos réchauds ou vos feux de camps, cet outil supplémentaire peut s’avérer très utile pour survivre loin de chez soi !

Avec son manche en bois exotique Cocobolo, ce couteau sublime vous donnera la sensation de posséder un outil hors pair ! Fabriqué à la main en Espagne, il ne manquera pas d’authenticité. Alors n’hésitez plus… devenez le maître de vos sorties !

Acheter le couteau de survie de Jeo-Tec sur Amazon

2. Jeo-Tec – Couteau de chasse – survie – Bushcraft

couteau pour survivre en foret

  • Longueur : 230 mm
  • Épaisseur de lame : 4 mm
  • Matériaux : lame en acier inox Sandvik 12c27 / HRC 56-58; étui en cuir véritable
  • Couleur : Granadillo
  • Longueur de lame : 114 mm
  • Prix : Consulter sur Amazon

De la même marque que le couteau de survie précédant, celui-ci est adapté au camping, à la pêche et à la randonnée. Doté d’une lame plus fine et plus courte en acier inox, ce couteau est parfait pour la survie en plein air et vos tâches quotidiennes.

Son manche en bois Granadillo (ou bois du Mozambique) est rare et remarquable de par sa couleur très sombre. Il possède deux bandes rouges encadrant une bande blanche, ce qui vient faire la jonction entre le haut et le bas du manche.

Fabriqué en Espagne, il est vendu avec un allume-feu et adapté à la chasse et au bushcraft. Vous l’aurez compris, on peut vivre, survivre et sortir avec un outil aussi sécurisant. Son étui en cuir véritable le protégera des rayures et lui permettra d’être transporté en toute sécurité. Une arme remarquable !

Acheter le couteau de survie noir de Jeo-Tec sur Amazon

3. CDS Survival – Couteau Bushcraft – survie – multifonctionnel

couteau lame inox

  • Longueur : 22 cm
  • Poids : 231 g
  • Epaisseur de lame : 5 mm
  • Matériaux : Manche en Micarta, lame en acier inox Molybdenum-Vanadium 58
  • Couleur : noir
  • Longueur de lame : 100 mm
  • Prix : Consulter sur Amazon

Si vous partez à l’aventure loin de chez vous, vous aurez véritablement besoin de ce couteau conçu en Espagne ! Partez en tant qu’aventurier, secouriste, pêcheur, ou randonneur toute l’année ! Voici un couteau de survie indispensable à vos sorties, vos vacances, vos défis.

Son manche en Micarta, connu pour sa dureté et son caractère décoratif donne une couleur noire très sobre et classique. Son étui en cuir noir doté de boutons vient épouser la lame en acier inox Molybdenum, remarquable pour son effet miroir. De surcroît, l’étui s’adapte horizontalement et verticalement à la lame et possède une poche pour allume-feu. Très coupante, la marque CDS Survival vient signer cette lame avec son icône de linx.

Ce couteau de survie fabriqué à la main est solide, fiable et charmant. Il passe partout et vous servira pour toutes vos activités !

Acheter le couteau de survie de CSD Survival sur Amazon

4. CDS Survival – Couteau de survie multifonctions

couteau bushcraft

  • Longueur : 275 mm
  • Poids : 330 g
  • Epaisseur de la lame: 5 mm
  • Matériaux : Lame en acier inox Molybdenum-Vanadium 58, manche en bois de Cocobolo/ Micarta, étui en cuir
  • Couleur : Cocobolo
  • Longueur de lame : 145 mm
  • Prix : Consulter sur Amazon

Ce couteau fourni avec un allume-feu et une pierre d’affûtage vous offre de véritables possibilités lors de vos escapades ! Prêt à être aiguisé, ce couteau de survie est très coupant et très efficace pour la pêche, la randonnée, la cuisine, la sculpture et le bushcraft !

Doté d’un étui en cuir qui permet de ranger l’allume feu et la pierre d’affûtage, il peut être porté à la ceinture et rapidement sorti. Cet étui permet aussi un transport multi-positions et s’attache facilement à tous vos équipements grâce à sa ficelle.

Son manche en Cocobolo est très clair, ce qui rappelle l’aspect naturel du bois. Aboutissant par un miltre troué, le manche est protégé des chocs et peut s’attacher aussi à ce niveau. Soucieux de la beauté de la lame, le fabricant y a ajouté un crantage qui vous donne la sensation d’être en possession d’un couteau rare. Très utile et bien pensé, optez pour ce couteau de survie aux caractéristiques uniques !

Acheter le couteau de survie manche bois de CDS Survival sur Amazon

5. Gerber & Redtent – Couteau de survie multifonctions

Couteau de survie bushcraft gerber

  • Dimensions : 25 x 2 x 4 cm
  • Poids : 372 g
  • Matériaux : lame en acier inoxydable, caoutchouc
  • Couleur : noir et orange
  • Longueur de lame : 121 mm
  • Prix : Consulter sur Amazon

Gerber est en collaboration avec Bear Grylls, professionnel de la survie et des voyages. Ce couteau est l’aboutissement d’un travail perfectionné et minutieux. De très bonne qualité, il est extrêmement robuste et multifonctionnel.

Sa lame en acier est résistante à l’usure et ne rouille pas. Tranchante comme une lame de rasoir, elle est adaptée à presque toutes les situations. L’étui de TPE qui l’épouse la protège d’autant plus des dommages. Très pratique, il peut aussi être attaché à la ceinture et ranger tous les accessoires proposés : allume-feu, fusil d’aiguisage, guide de survie en anglais, chiffon microfibre antibactérien avec étui et mousqueton… vous serez en sécurité partout où vous irez ! Cet étui possède aussi une sortie d’eau, une gaine pour l’allume-feu et un scratch.

Facile à prendre en main, ce couteau de survie est doté d’une poignée caoutchoutée. Elle remplit sa fonction antidérapante même en cas d’humidité car elle est ergonomique. Son mitre est équipé d’une partie “marteau” et d’un trou prévu pour attacher le sifflet.

Un couteau exceptionnel aux zones étonnantes : il présente une partie coupe-feu sur le dos de sa lame et une protection pour les doigts sur la garde. Suréquipé, ce couteau fera absolument tout le nécessaire pour vous !

Acheter le couteau de survie de Gerber Bear Grylls sur Amazon

Les principales caractéristiques d’un couteau de survie

Avant d’approfondir toutes les options disponibles pour les couteaux de survie (telles que la conception de la lame, les formes de la lame, la longueur de la lame, la coupe, les manches, etc.

Vous trouverez ci-dessous les 6 caractéristiques les plus importantes qui font un bon couteau de survie. Bien sûr, en cas d’urgence, vous êtes heureux d’avoir n’importe quel couteau à votre disposition, mais si vous pouvez vous préparer, assurez-vous de choisir le meilleur couteau de survie pour vous.

1 – La taille du couteau

Le choix de la bonne taille d’un couteau de survie est essentiel. Si elle est trop grande, vous perdrez la capacité de faire des travaux de sculpture fins comme la sculpture de pièges délicats, de bâtons de plumes pour faire du feu et de coupes fines et précises. Si votre couteau de survie est trop petit, vous perdrez la capacité d’effectuer des tâches de survie importantes comme couper, frapper avec le couteau.

Il vous faut donc un couteau suffisamment petit pour la précision et suffisamment grand pour effectuer des tâches plus difficiles. Le couteau doit donc avoir une taille globale approximative de 20 à 30 cm.

Si vous vivez en France, il existe des restrictions légales concernant le port de couteaux. Il est donc préférable de choisir une longueur de lame inférieure à 12 cm, pour être sûr de votre coup. Il y a des exceptions à cette règle (chasse, …) mais avec moins de 12 cm, vous n’aurez pas de problème.

2 – Lame fixe uniquement

Un couteau de survie ne peut avoir qu’une lame fixe. La lame est fixée à la poignée et ne peut être ni plié ni étendu.

S’il y a peu de pièces en mouvement cela aura pour conséquence un couteau plus durable et plus stable sur une plus longue période. Un couteau robuste, de haute qualité et à lame fixe peut s’occuper de tâches difficiles. Par exemple, l’une des techniques les plus difficiles pour un couteau de survie est le bâton.

Cela consiste à forcer le couteau à travers un autre morceau de bois en le frappant avec un morceau de bois ou similaire pour le fendre. Cette action est l’une des épreuves les plus brutales pour un couteau. Je connais quelqu’un qui essayé de le faire une fois avec un couteau pliant de haute qualité et il a détruit ce couteau de poche en 5 minutes.

Comme votre couteau ne doit pas se casser en cas d’urgence alors que vous êtes capable d’effectuer toutes sortes d’activités avec votre couteau de survie, vous devez absolument être équipé d’une lame fixe. Ne vous méprenez pas, les couteaux de poche sont fantastiques.

Mais pour un bon couteau de survie, les couteaux de poche ne sont pas recommandés. Un couteau à lame fixe est ce dont vous avez besoin pour survivre. C’est une lame sur laquelle on peut parier sa vie.

Les couteaux de poche ou les couteaux pliants ont simplement une faiblesse par rapport aux couteaux fixes. Ils sont dotés d’une articulation pivotante qui les rend pliables, et si vous abusez d’un couteau pliant, l’articulation finira par se casser ou s’user.

3 – Fixation Full Tang

Le Tang d’une lame est la partie métallique qui est travaillée dans le manche du couteau ou sur laquelle sont fixées les coquilles du manche. Un vrai couteau de survie Full Tang remplit tout le manche, tandis qu’un Partial Tang ne remplit que partiellement le manche et est fixé à l’intérieur du manche.

Les couteaux Full Tang sont conçus pour résister à beaucoup plus de tâches difficiles qu’un couteau avec une lame partiel. Si vous utilisez votre couteau comme marteau matraque, la lame peut finir par se détacher et se briser dans le manche.

Si, dans une situation de survie, la poignée de votre couteau de survie se casse, il est très difficile et dangereux de continuer à utiliser un couteau Stick Tang, alors qu’un couteau de survie Full Tang peut être enveloppé d’un petit Paracord 550 et fonctionner presque aussi bien.

Donc, idéalement, vous voulez un couteau de survie Full Tang. Il existe cependant quelques modèles de couteaux avec des pièces détachées qui fonctionnent décemment à des fins de survie et qui coûtent moins cher.

En fin de compte, plus le manche est en métal, mieux c’est, oui, ces couteaux coûtent un peu plus cher, mais ça vaut le coup.

4 – Pointe de couteau (ou Drop Point)

De nombreux concepteurs de couteaux de survie veulent se démarquer et concevoir des lames de couteaux aux formes les plus folles et au look fun. Ils peuvent avoir l’air fonctionnel ou cool, mais ils ne vous conviendront pas aussi bien dans des situations de survie.

Spear Point ou Drop Point sont les meilleurs pour la pénétration dans les situations d’autodéfense, ils vous permettent également de faire un travail de précision.

Alors si vous ne cherchez pas de lame pour votre prochaine soirée d’Halloween, restez fidèle aux formes simples mais efficaces d’une pointe de couteau et vous ne le regretterez pas.

5 – Lame simple face

Les lames à simple face ne sont aiguisées que d’un seul côté et sont utilisées pour couper, tailler, trancher, etc, tandis que les lames à double tranchant sont aiguisées des deux côtés. En cas d’urgence, le côté plat est aussi important que le côté pointu.

Tout d’abord, il permet de contrôler et de manipuler avec précision le couteau de survie. Vous pouvez placer votre pouce en toute sécurité sur le bord plat, appliquer une pression et effectuer un travail plus fin, alors que ce n’est pas possible si ce côté est tranchant.

Deuxièmement, lorsqu’il s’agit de fendre du bois, une lame à double tranchant joue contre vous. Troisièmement, il est beaucoup plus facile d’utiliser un acier avec un bord plat pour faire du feu. Un bord plat à 90 degrés est parfait pour créer des étincelles avec l’acier.

6 – Extrémité du manche

Cherchez un couteau de survie dont le manche peut être utilisé comme marteau léger temporaire. Pour cela, l’embout du manche couteau de survie doit être plat et non pas rond.

De cette façon, vous pouvez enfoncer des piquets de tente dans le sol ou utiliser votre couteau comme un marteau où vous faites avancer le couteau en frappant l’extrémité du couteau de survie avec un morceau de bois.

La conception d’un couteau de survie

Dans la section suivante, j’aimerais approfondir tous les détails spécifiques des différents modèles de couteaux de survie, les différences d’acier, les revêtements, les meulages, les constructions, etc. et les avantages et inconvénients de chacun.

Conception de la lame : choisir la bonne lame

Décider de la forme de la lame est l’un des facteurs les plus importants dans le choix de votre couteau de survie. Par exemple, dans une situation de survie, vous utiliserez probablement chaque morceau de la lame, du début à la pointe, pour toutes sortes de tâches. Vous devez donc avoir une compréhension de base de toutes les variations de la forme de la lame.

Il existe quatre options principales pour la conception de la lame d’un couteau de survie (Spear Point, Tanto, Clip Point ou Drop Point) Comme mentionné ci-dessus, je recommande d’utiliser un couteau de survie avec une lame de couteau Spear Point ou Drop Point.

Pour une raison simple, ces modèles de lames, qui rapprochent la pointe de la lame de l’axe central de la lame, permettent un excellent contrôle du couteau de survie. Cela permet également de réduire le poids à la pointe de la lame et de rapprocher le centre de gravité du couteau du manche. Cela permet d’améliorer la prise en main pour l’utilisateur.

Cependant, il est toujours bon de comprendre les applications et les avantages des autres types de lames. Peut-être avez-vous déjà votre couteau de survie avec une lame spéciale et ne jurez-vous que par lui.

Lame en acier carbone

Lorsque vous avez affaire à des couteaux, vous savez qu’il existe toutes sortes de types d’acier pour les couteaux. Quand il s’agit d’un vrai couteau de survie, vous ne voulez pas d’un couteau bon marché à 20 € fabriqué en Chine, avec un acier doux qui ne garde pas son tranchant. Ce couteau de survie pourrait un jour faire la différence entre la vie et la mort, alors faites attention au choix de l’acier.

Je recommande un couteau de survie en acier carbone car il est généralement plus solide et plus résistant que l’acier inoxydable habituel. L’acier le plus populaire pour un couteau de survie est l’acier 1095 ou des variantes de celui-ci. L’acier carbone est facile à aiguiser et peut être utilisé facilement. Mais cet acier doit être entretenu et huilé après usage pour éviter qu’il ne rouille et ne se tache.

Si vous ne voulez pas huiler et entretenir votre couteau trop souvent, je vous recommande une lame en acier inoxydable AUS-8, 440C ou 420HC. Chacun de ces alliages est différent, mais ils garderont une netteté décente tout en étant très tranchants. Si vous voulez dépenser plus d’argent, pensez à un acier haut de gamme comme le S30V, qui gardera sa netteté plus longtemps.

Lame fixe ou couteau pliant ? Qu’est-ce qui est le mieux pour survivre ?

Un couteau de survie à lame fixe est ce dont vous avez besoin pour la survie en milieu sauvage et les situations d’urgence. Cependant, les couteaux fixes sont plus encombrants à transporter. Vous ne pouvez pas transporter un grand couteau à lame fixe sans vous faire remarquer.

Pour un usage quotidien (EDC = Every Day Carry), vous devez donc vous tourner vers un couteau pliant. Ils sont idéaux pour un usage quotidien lorsque vous n’essayez pas de construire des abris de survie, de passer la matraque ou de faire des feux dans la nature.

Mais pour un vrai couteau de survie, il faut quelque chose d’extrêmement stable qui ne se brisera pas sous l’effet d’un usage intensif et d’abus. Oui, un bon couteau pliant doit se trouver dans votre poche, mais il ne doit jamais être le principal couteau de survie pour les situations extrêmes. Vous pouvez aussi regarder du côté des couteaux bushcraft qui sont très similaires aux couteaux de survie.

Longueur de la lame : de courte à longue

La longueur de la lame d’un couteau de survie détermine son utilité pour certaines tâches. Si vous souhaitez vous servir de votre couteau de survie comme une machette, il faudra privilégier une grande lame, tandis que le travail de précision se fait mieux avec des petites lames.

Pour un couteau de survie, vous voulez un peu des deux mondes, donc les meilleures lames pour la survie sont généralement de taille moyenne.

Couteau de survie – types d’affûtage : Quelle est la différence ?

Il existe plusieurs options d’affûtage des lames pour chaque modèle de couteau. Chaque affûtage a ses avantages et ses inconvénients selon la façon dont vous voulez utiliser votre couteau de survie. Cependant, pour les couteaux de survie, deux affûtages spécifiques sont supérieurs au reste, le Scandi et l’affûtage plat.

L’affûtage Scandi est essentiellement un affûtage à plat. La section rectangulaire de la lame du couteau est aplatie dans le tiers inférieur et se fond directement dans l’angle du tranchant en forme de V.

L’affûtage plat est un compromis entre l’affûtage Scandi et l’affûtage creux. Dans le cas de l’affûtage à plat, la section transversale de la lame du couteau part de l’arrière ou du dessous du dos avec un angle d’affûtage régulier jusqu’à juste avant le tranchant.

L’affûtage creux est le résultat de deux meules cylindriques qui meulent la lame de façon concave. Ce meulage rend le tranchant extrêmement tranchant, mais il a tendance à s’écailler et à s’abîmer lors d’une utilisation intensive.

Une meule plate a donc un biseau qui s’étend du tranchant à l’arrière de la lame. Cela permet d’obtenir un bord beaucoup plus fin que la coupe Scandi, mais n’est pas aussi sensible que la coupe en creux.

Si tout cela vous semble un peu déroutant, je vous conseille de regarder des vidéos sur youtube.

Matériau du manche : comprendre les poignées

Le manche d’un couteau de survie est essentiel à sa performance. Vous avez besoin d’une poignée qui soit dure et qui ne se casse pas sous de lourdes charges. Néanmoins, elle doit être agréable à tenir en main et à utiliser.

Parmi les matériaux les plus populaires pour les manches de couteaux, on trouve le bois, le Micarta, le G-10, le Zytel, le Krayton ou l’Hypalon.

Techniques de prise en main

Enfin, je voulais partager quelques informations sur les techniques de prise en main d’un couteau de survie. Je pense qu’il est tout aussi important (peut-être même plus) d’investir du temps pour apprendre à manier son nouveau couteau de survie que de philosopher sur l’acier.

Un couteau de survie n’est qu’une pièce de l’équipement de survie, et il est important que vous sachiez comment l’utiliser au mieux et le “manipuler” correctement.

Donc n’hésitez pas à regarder des vidéos sur youtube pour savoir comment bien manier un couteau de survie.

Conclusion – Acheter un couteau de survie

Que ce soit dans la nature ou simplement pour se préparer à des situations d’urgence, de survie ou pour se préparer à l’apocalypse. Un bon couteau de survie stable fait la différence avec les autres types de couteaux. Quand les choses deviennent sérieuses, vous voulez avoir le meilleur couteau de survie avec vous, un outil crucial pour pouvoir accomplir les nombreuses tâches différentes.

Avec un bon couteau de survie, vous pourrez accomplir les tâches de survie les plus importantes telles que construire un abri, chasser, fabriquer des outils de fortune, préparer de la nourriture, faire du feu et bien plus encore.

Bien sûr, en plus d’un bon couteau, il faut aussi savoir comment effectuer diverses tâches de survie et maîtriser une situation de survie.


Notre Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer