meilleur couteau pour le bushcraft

Le meilleur couteau Bushcraft de 2020

Par

Aujourd’hui, je vous présente les meilleurs couteaux Bushcraft et je vous montre ce qu’est un bon couteau Bushcraft. Ce n’est que récemment que je me suis intéressé à ce type de couteau.

Mais quelle est la différence exactement ?

Je vais répondre à ces questions et à d’autres dans ce qui suit afin de déterminer les caractéristiques essentielles d’un bon couteau Bushcraft aussi précisément que possible.

Pour ceux qui sont pressés, nos gagnants du test :

Le vainqueur du classement général et un couteau fantaisie – CDS-Survival AXARQUIA.
Le couteau de chasse Linder Super Edge 1 – le gagnant du rapport qualité-prix

Bushcraft la différence avec le Survival ? 

La première chose à laquelle je peux penser à ce sujet est donc une question évidente : quelle est la différence entre un couteau Bushcraft et un bon couteau de survie ?

Les termes “bushcraft”, “outdoor” et “couteau de survie” sont souvent utilisés comme synonymes. Ce qui est normal car il y a des fortes ressemblances.

Puisque la question de ce qui constitue un couteau Bushcraft est une question de détails, il est utile de distinguer cette catégorie des autres types de couteaux.

Je soulignerai principalement les différences entre les couteaux de survie, les couteaux de poche, les couteaux tactiques et les couteaux de chasse. Mais avant voyons quels sont les meilleurs couteaux Bushcraft.

Classement des couteaux Bushcraft

1. CDS Survival AXARQUIA

CDS survival

  • Longueur de lame : 10 cm, 22 cm au total
  • Épaisseur de la lame : 5 mm
  • Acier et dureté : (MOVA-58) / HRC 56-58
  • Manche : Micarta
  • VÉRIFIER LE PRIX

Le fabricant espagnol se fait un nom depuis plusieurs années avec ses produits sur mesure. La production n’est faite que sur commande, tout est fait à la main.

La finition et la qualité des matériaux (à l’exception de la gaine en cuir, qui est toujours faible chez CDS) sont absolument convaincants. Et pour cela, le prix, qui est peut-être un peu plus élevé, est tout à fait raisonnable.

Avantages :
+ Inclus un étui en cuir
+ Couteau de qualité

Inconvénients :
– Lourd à manier

Voir le CDS Survival AXARQUIA sur Amazon

2. Gerber Bear Grylls Ultimate Pro

Couteau de survie bushcraft gerber

  • Longueur de lame : 12,1 cm, 25 cm au total
  • Épaisseur de la lame : 5 mm
  • Acier : acier inoxydable 9Cr19Mov (ne rouille pas)
  • Manche : revêtement antidérapant
  • VÉRIFIER LE PRIX

Un classique pour le plein air, les Gerber Bear sont polyvalent et toujours à recommander. La deuxième place est tout à fait méritée. Surtout que ce couteau est accompagne d’accessoires comme un allume-feu, un sifflet, un chiffon microfibre et bien d’autres. Vous aurez aussi la possibilité de ranger ce couteau dans son étui.

Avantages :
+ Inclu un étui
+ Coupe comme une lame de rasoir

Inconvénients :
– La lanière du sifflet est trop courte

Acheter Gerber Bear Grylls sur Amazon

3. CELTIBERO – Couteau Bushcraft

couteau bushcraft

  • Longueur de lame : 14,5 cm, 27,5 cm au total
  • Épaisseur de la lame : 5 mm
  • Acier et dureté : (MOVA-58) / HRC 56-58
  • Manche : en bois de Cocobolo / Micarta
  • VÉRIFIER LE PRIX

Le Condor Celtibero est un couteau polyvalent fantastique pour un prix fantastique.

Mais pour ma part, pour un couteau Bushcraft, je préfère l’acier inoxydable cela évite à la lame de rouiller. Il faudra apporter un peu plus de soin à ce type de couteau.

Le couteau est accompagné d’un bel étui de transport avec son allume feu.

Avantages :
+ Inclus un étui et un allume feu
+ Couteau déjà aiguisé

Inconvénients :
– Manche légèrement plus sombre que sur la photo

Acheter le Celtibero sur Amazon

4. Linder Super Edge 1 – Le gagnant du rapport qualité-prix

linder couteau de survie

  • Longueur de lame : 9 cm, 20,9 cm au total
  • Épaisseur de la lame : 4,9 mm
  • Acier : ATS 34 acier inoxydable
  • Manche : Kraton avec profil en losange adhérent
  • VÉRIFIER LE PRIX

Notre gagnant du prix-performance avec un fabricant traditionnel de couteau. Il a tout ce dont un couteau Bushcraft a besoin pour un prix raisonnable.

Avantages :
+ Matériau de haute qualité
+ Bon poids de 138 g

Inconvénients :
– Parfois difficile à affuter

Acheter le Linder Super Edge 1 sur Amazon

5. Mora Companion – Poignard Bushcraft

couteau pas cher bushraft mora

  • Longueur de lame : 10,5 cm, 23 cm au total
  • Épaisseur de la lame : 2 mm
  • Acier : Inox
  • Manche : revêtement caoutchouc
  • VÉRIFIER LE PRIX

Il s’agit d’un couteau Bushcraft vraiment bon marché mais qui permet de débuter en Bushcraft. La coupe est intéressante pour le travail bois, mais la qualité de la lame laisse vraiment à désirer. Ce couteau ne vous durera pas à vie.

De plus, la pointe de la lame est trop fine et l’épaisseur totale de la lame n’est pas adaptée au travail dur du Bushcraft. Surtout en comparaison avec les autres couteaux avant la cinquième place.

Avantages :
+ Étui rigide vert kaki
+ Pas cher

Inconvénients :
– Manque de solidité

Acheter le Mora companion sur Amazon

Comment trouver le meilleur couteau Bushcraft ?

Peu importe le niveau de détail des éléments et des caractéristiques, il n’y a bien sûr pas de couteau parfait, il en faut pour tout le monde.

Les exigences et les besoins sont trop différents, surtout dans le secteur outdoor. La question est de savoir, comment vous souhaitez vous en servir ou quel acier convient le mieux ?

Ainsi, l’évaluation d’un bon couteau Bushcraft dépend toujours de vos propres critères. Néanmoins, voici quelques critères :

Les principales caractéristiques

Un bon couteau Bushcraft a :

  • une lame fixe et pleine,
  • est de taille moyenne, ne dépassant pas 15 cm pour la lame
  • est fort et robuste,
  • très tranchant.

Le couteau Bushcraft idéal est durable mais suffisamment flexible pour accomplir un large éventail de tâches.

Et après une journée de travail à l’extérieur à couper des branches, percer des trous, etc. Il devrait encore être capable de préparer des aliments.

J’expliquerai ci-dessous comment nous en sommes arrivés à ces catégories et à ces caractéristiques.

Mais d’abord voici les critères de test, car il est bien connu que les exemples sont la meilleure illustration.

Les 7 critères de test et les propriétés les plus importantes

Tous les couteaux que j’ai présentés ci-dessus sont de bon couteaux, comme je l’ai dit, cela dépend toujours de vos propres exigences bien entendu.

Les couteaux doivent toujours être considérés comme une “œuvre d’art”. Chaque couteau a de nombreux éléments qui sont coordonnés les uns avec les autres. Il n’y a que peu de sens à choisir un aspect et à le critiquer.

C’est pourquoi j’aimerais maintenant entrer dans le détail sur les critères d’évaluation individuels et donc sur les caractéristiques les plus importantes d’un bon couteau Bushcraft.

1. Couteau Bushcraft : lame fixe

Vous devez avoir une lame fixe continue en une seule pièce, c’est tout simplement indispensable.

C’est évident quand vous regardez les tâches principales de Bushcraft : enfoncer le couteau dans du bois avec un autre morceau de bois, abattre des petits arbres et d’autres travaux de fendage et de coupe exposent la lame à de grandes contraintes.

Si ce n’est pas le cas, la lame sera tôt ou tard cassée ou pliée. En particulier, en travaillant directement avec la lame. Une lame fixe est également recommandée pour percer des trous, ce qui dépend également de la stabilité et de la robustesse de votre lame.

Parfois, ces couteaux sont également équipés d’un porte-marteau intégré, ce qui leur confère non seulement une fonctionnalité évidente, mais aussi une grande robustesse.

Autre avantage : même si le manche se brise à un moment donné pour une raison quelconque, vous pouvez quand même utiliser le couteau. Il suffit d’improviser, vous enroulez un cordon ou une paracorde serrée, ou même un morceau de tissu autour du manche.

2. Lame en acier

Chaque acier a ses avantages et ses inconvénients. Plus l’acier est dur, plus il est difficile à aiguiser, et vice versa.

L’aiguisage est important pour un couteau Bushcraft car vous pourriez être sur la route pendant longtemps et avoir besoin d’un couteau régulièrement.

Les couteaux Bushcraft sont généralement fabriqués en acier inoxydable ou en carbone.

Pour le matériau du manche, il est difficile à dire, mais les principales différences seront brièvement mentionnées dans cet article.

La dureté de l’acier pour un couteau Bushcraft

Il faut toujours choisir une dureté d’acier entre 56 et 64, les valeurs se réfèrent à l’échelle Rockwell et sont indiquées en HRC. Plus le chiffre est bas, plus l’acier est doux.

Afin d’avoir un bon mélange entre la dureté et la capacité de coupe, il faut choisir un acier entre HRC 56 et HRC 64.

Il est également très important de comparer différents couteaux et de bien réfléchir à ce que vous voulez faire avec ce couteau et aussi à l’endroit où vous voulez l’utiliser.

Pourquoi l’endroit est intéressant ainsi que le climat, je vais vous l’expliquer dans ce qui suit.

Inoxydable et résistant à la corrosion

Comme son nom l’indique, l’acier inoxydable est moins sensible à l’oxydation et donc à la rouille. Ceci est principalement dû à la teneur en chrome, qui se fait toutefois au détriment de la dureté.

L’acier inoxydable est plus résistant à la corrosion et devrait durer longtemps s’il est bien entretenu. En raison de leurs bonnes propriétés antirouille, ces couteaux sont également bien adaptés aux climats humides et même très humides.

Il est aussi presque impossible de le casser, cela demande normalement beaucoup d’efforts. Cependant, on dit que la durabilité de la lame est moins bonne. Cela signifie que vous devez l’affûter plus souvent. Et ça veut dire que c’est peut-être un peu moins pratique sur le terrain.

Sinon, l’acier inoxydable est beaucoup plus facile à entretenir que le carbone. Les bons aciers qui ont fait leurs preuves sont ceux de la série 400 :

  • 420,
  • 440 A/B/C) ;

de la série AUS

  • AUS-6,
  • AUS-8,
  • AUS -10;

ainsi que BG42, et bien sûr Böhler, S30V et VG10. On ne doit pas aller sous l’acier 420.

Le carbone est plus résistant à la coupe

Le carbone, par contre, est l’exact opposé. Il est plus sensible à la rouille, mais la résistance à la coupure est meilleure. Et comme vous êtes exposé aux éléments extérieurs et que vous voulez faire toutes sortes de choses avec votre couteau, cela peut être à votre désavantage.

Ces couteaux ont peu ou pas de chrome, donc l’acier est plus dur, mais plus susceptible à la rouille. Vous devez huiler une lame en carbone plus souvent pour la protéger de la rouille, surtout par temps humide.

Ces couteaux sont donc bons pour un climat plutôt sec.

Les bons aciers au carbone, recommandés par expérience, sont ceux de la série 1000 (1045, 1095, etc.), mais aussi 5160, O1, O6 et W2. Le haut de gamme est le A2 et le VG-10, qui est fabriqué au Japon.

Super aciers et acier laminé pour Bushcraft

Les alternatives à l’acier conventionnel ou au carbone sont les laminages et ce qu’on appelle le super acier.

  • L’acier laminé est une combinaison d’une couche de carbone et d’une enveloppe en acier inoxydable. Les avantages des deux sont combinés, ce qui est bien sûr très attrayant au début. Le prix n’est souvent pas aussi attractif, et l’achat n’est donc pas abordable pour tout le monde.
  • Les nouveaux super-aciers sont encore plus résistants à la coupe et à la corrosion, ils ont bien sûr le gros inconvénient d’être difficiles à aiguiser, surtout lorsqu’on voyage sans pierre diamantée.

De plus, ces types d’acier ne sont pas nécessairement plus durables. Cela peut être surprenant, mais les extrémités des lames, par exemple, peuvent se briser plus facilement parce qu’elles ne sont pas aussi flexibles.

L’acier : avantages et inconvénients pour le bushcrafting

Outre les propriétés de base, la question de savoir quel acier est le mieux adapté aux bushcraft reste posée.

Ce sont des tâches difficiles qui exigent beaucoup de la lame.

En principe, tout acier moderne est bon, et pour un collectionneur de couteaux et ceux qui possèdent plusieurs couteaux, la question ne se pose pas vraiment.

Mais si vous n’avez qu’un seul couteau, alors vous devriez choisir l’acier inoxydable. Il est plus polyvalent et, comme nous l’avons déjà mentionné, beaucoup plus facile à entretenir. Il n’est peut-être pas le plus tranchant, mais il est assez robuste pour résister à beaucoup de choses.

Les couteaux en carbone sont très bons, mais si vous cherchez un seul couteau Bushcraft qui peut tout faire, l’acier inoxydable est le meilleur choix.

Mais si vous avez des couteaux pour différentes tâches, un EDC, un couteau d’extérieur ou de survie et un couteau spécial bushcraft, alors je vous recommande un couteau en carbone.

3. Taille de la lame

Grand c’est mieux ? Faux. La taille de la lame ne détermine pas si un couteau Bushcraft est mauvais ou si l’investissement en valait la peine.

Un couteau qui ressemble presque à une machette peut sembler très cool ou masculin et donc attrayant pour certains, mais croyez-moi, vous ne l’apprécierez que dans une mesure limitée.

Quoi qu’il en soit, quand il s’agit d’un couteau Bushcraft. Une lame très grande a quelques avantages pour les travaux difficiles, mais la flexibilité et la mobilité ne seront pas au rendez-vous.

Une lame plus large est difficile à contrôler. Sans parler du fait que vous ne pouvez pas porter un couteau surdimensionné en public.

Si vous devez couper beaucoup de sous-bois, il est recommandé d’utiliser plutôt une petite hache ou une machette.

Pas trop petit et fin

D’autre part, la lame ne doit pas non plus être trop petite ou fine. Il ne s’agit pas de faire des sculptures élaborées, ni d’enlever un éclat.

Encore une fois, il faut souligner que contrairement à un couteau de survie, il n’est pas polyvalent pour tout.

Pour être sûr, vous devriez choisir des couteaux avec une longueur de lame de 9 à 15 cm.

4. Arête de coupe robuste mais tranchante

Le bord de coupe du couteau doit être robuste pour un couteau Bushraft.

Plus l’arête de coupe est fine, plus elle est adaptée à une coupe plus fine (logique), au découpage et à l’écorchage. L’inconvénient est la vulnérabilité de la lame.

Pour le bushcraft le bord de coupe plus fin ne résistera pas longtemps à l’effort brut permanent.

Mais les arêtes de coupe plus larges ne peuvent bien sûr pas suivre la performance de coupe fine, et vice versa.

Il suffit de bien affûter

Il faut aussi se rappeler que le couteau Bushcraft doit être facile à aiguiser.

Si un couteau n’a qu’une phase primaire, il est beaucoup plus facile à aiguiser qu’avec une phase secondaire. Avec une phase secondaire, l’angle doit être affûté correctement, ce qui demande une certaine expérience.

Ce point est donc particulièrement important pour un couteau Bushcraft qui doit être utilisé pendant longtemps sur la route, par exemple lors de longues excursions en plein air et il est également particulièrement pertinent pour les débutants.

5. Forme de la lame

Le meilleur choix est un couteau bushcraft robuste qui peut être utilisé spécifiquement pour le travail du bois, mais qui offre une large gamme d’applications.

Le meilleur moyen d’y parvenir est d’utiliser une lame à pointe tombante et une coupe à plat. Certains ne jurent que par la lame Drop Point, polyvalente et très contrôlable.

En revanche, les couteaux de survie sont souvent équipés de la lame Spear-Point, car ils sont destinés à être utilisés pour la chasse et la défense si nécessaire.

Cependant, ces derniers ne sont pas assez robustes pour le travail Bushcraft.

6. La coupe

Idéalement, un bon couteau bushcraft a un long bord de coupe simple et plat.

A éviter : bord dentelé

Pour faire court : un bon couteau bushcraft doit absolument avoir une coupe plate. Un bord dentelé devrait être évité.

Outre le fait que l’affûtage d’un bord dentelé est un peu plus compliqué et donc moins pratique, vous devez faire attention à tout ce qui garantit une bonne profondeur de pénétration.

Le double tranchant n’est pas utile

Dans ce contexte, il faut aussi être clair : une lame à double tranchant, comme un poignard, n’est pas nécessaire pour le bushcraft. Au contraire, pour la plupart des travaux de débroussaillage, une telle lame est plus susceptible d’être un inconvénient, par exemple lors du fendage du bois.

7. Le manche

Enfin et surtout, un des aspects les plus importants, le manche. Un bon couteau bushcraft a besoin d’un très bon manche, qui est d’une part antidérapant et d’autre part bien adaptés à la main. Cela signifie que, même après une journée d’utilisation, les points de pression doivent rester raisonnable.

Les manches sont faits de différents matériaux et souvent il y a simplement des préférences personnelles.

Pour moi, le Micarta est le plus ultra, mais que ce soit le bois, le Micarta, le G10 ou le caoutchouc ce n’est qu’une question de goût et de préférence personnelle. Comme pour les couteaux de survie ou de chasse, il y a des avantages et des inconvénients selon le matériau.

Climat et durabilité

Il y a deux facteurs à prendre en compte, premièrement le climat, deuxièmement la durabilité. Pour le bricolage, vous devriez choisir des manches antidérapants pour la pluie et l’humidité.

Presque tous les matériaux souffrent de chaleur extrême sauf le Micarta.

Le bois, la corne ou les bois de cervidés sont moins recommandés en cas de pluie et d’humidité. De plus, ces matériaux se déchirent, s’éclatent ou se cassent plus facilement.

Les manches enveloppés dans un paracord ou une lanière peuvent être plus confortables, mais ils sont extrêmement sales.

Conclusion

Le couteau qui se rapproche le plus des critères mentionnés ci-dessus et qui présente un bon rapport qualité-prix est alors définitivement un bon achat. Voici encore une fois mes recommandations :

Le vainqueur du classement général et un couteau fantaisie – CDS-Survival AXARQUIA.
Le couteau de chasse Linder Super Edge 1 – le gagnant du rapport qualité-prix

Selon vous, quels sont les critères importants d’un bon couteau Bushcraft ? Ai-je oublié des aspects importants ? J’attends avec impatience vos commentaires.


Notre Newsletter

2 Comments
  1. jeanpierreantoine@orange.fr 2 semaines ago
    Reply

    Merci à vous pour tous ces renseignements qui me sont très utiles pour choisir un couteau de bushcraft.
    Je vois que l’acier trop dure ne convient pas et je le comprends suite à votre explication concernant l’affutage qui sera compliqué et en plus le prix qui est en conséquence de l’acier choisi.
    le micarta pour le manche est très bien je l’ai toujours pensé et la longueur de 22 à 24 cm me paraît très correcte pour ce couteau.
    J’ai 2 couteaux en acier N690co je pense que cela est correcte pour le bushcraft?
    A bientôt.

    • simon 3 minutes ago
      Reply

      Bonjour, ce n’est pas l’acier qui est le plus important, mais la géométrie de la lame et du tranchant. L’acier N690 est utilisé pour ce genre d’activité, mais tout dépend de l’artisan ou de la marque.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer