Homme à vélo se rendant au travail

Les 5 bénéfices du vélo pour aller au travail

Par

De nombreux travailleurs ne se sentent pas toujours en sécurité sur la route et préfèrent la facilité de la voiture pour les trajets professionnels. Pourtant, quel moment agréable de se mettre en jambe le matin et de pouvoir décompresser le soir après une journée bien remplie. Il serait donc dommage de vous en priver. Enfourchez votre vélo et partez à la découverte des 5 avantages du “vélotaf” !

Faites des économies

Démarrons le trajet par ce qui fait grincer des dents : l’argent. Les frais de déplacement, parking (voire fourrière pour les moins chanceux), abonnement ou essence, rien n’est gratuit et cela fait vite mal au portefeuille. Le sujet est d’actualité avec les coûts sans fin à la pompe, le vélo gagne sans appel le match.

Ce mode de déplacement implique très peu de frais d’entretien sur le long terme, à l’inverse d’un moyen motorisé. Après l’acquisition du matériel et des équipements de sécurité à vélo, l’investissement est vite rentabilisé pour l’usage quotidien.

Votre employeur pourrait même investir et accompagner ses salariés en mettant en place une flotte de vélos, ou encore participer via une indemnité kilométrique. Voilà un avantage en nature non imposable appréciable.

À lire également : Les meilleurs VTT électriques et VTT VAE : Test et comparatif

Santé et bien-être

L’Organisation mondiale de la Santé recommande la pratique de 30 minutes d’activité physique par jour au minimum. De nombreuses personnes ne peuvent accorder ce temps nécessaire.

Pourtant, pédaler régulièrement limite les risques suivants :

  • Maladies cardiovasculaires.
  • Obésité.
  • Diabète.
  • Cancer.

Pour l’endurance, des mollets en béton et un fessier redessiné, c’est imparable, fini l’abonnement à la salle de sport. Une récente étude dans le British Medical Journal [page en anglais] révèle des résultats surprenants. Le taux de mortalité chez les usagers pour aller au travail s’est réduit de 41 % par rapport à ceux qui font le trajet en véhicule motorisé. Alors, on commence à réfléchir ?

La pratique du vélo est une activité douce et peu contraignante pour le corps. Elle est ainsi bénéfique, quelles que soient les capacités et la forme physique initiales.

Pour ceux qui craignent de souffrir de la pollution, sachez qu’un cycliste sur une piste aménagée est deux fois moins exposé aux substances nocives qu’un automobiliste dans son véhicule. CQFD.

De plus, après 20 minutes d’activité, le corps produit plusieurs hormones positives pour le corps : des endorphines, l’hormone du bonheur, et de la dopamine, l’hormone du plaisir. En bref, c’est la sérénité garantie, Zeeeeen.

L’usage du vélo peut ensuite se généraliser lors de sorties familiales ou entre amis le week-end. Tout le monde en selle pour du cyclotourisme !

Sécurité, oui si l’on est bien équipé

La sécurité est un autre point qui peut vous freiner, notamment sur les périodes hivernales, avec des journées peu ensoleillées et une tombée de la nuit rapide. D’où l’importance de compléter votre équipement routier. Des rubans phosphorescents optimisent la sécurité sur la route.

Les itinéraires dédiés doivent permettre de se rendre au travail en suivant les marquages. Vous trouvez d’ailleurs de plus en plus de voies vertes ou voies cyclables afin d’atteindre le centre-ville facilement.

Les études le prouvent : l’augmentation de cyclistes fait baisser le nombre d’accidents. C’est ce qu’on constate dans les pays d’Europe du Nord, adeptes du vélo. Alors oui, 150 cyclistes sont tués chaque année en France (toutes pratiques du vélo), mais c’est 3 fois moins que les piétons.

Et rassurez-vous, il existe des solutions pratiques et peu coûteuses afin de profiter pleinement de votre petite reine sur la route du travail sereinement, comme des lacets réfléchissants (so chic !).

Pour votre sécurité, pensez à porter systématiquement un casque adapté. Pour le côté pratique du transport, il est recommandé de se tourner vers un casque de vélo pliable.

Rapidité et confort

Qui dit vélo dit gain de temps, et encore plus si vous avez ajouté une assistance électrique pour vous aider (on a dit un peu hein, pas tout le trajet).

En roulant de 16 à 20 km/h à vélo, le confort reste préservé, car votre temps de transport sera similaire au quotidien. Finie la perte de temps trop aléatoire pour trouver un stationnement.

Peut-être bénéficiez-vous de la proximité d’un parc à vélos avec une borne en libre-service grâce au réseau local. Cela simplifie encore plus le trajet.

Qui dit vélo dit souplesse par rapport à des horaires de bus à respecter par exemple. Vous êtes libéré de nombreuses contraintes stressantes.

Pour ceux qui craignent d’arriver bons à essorer devant leur boss à cause de la pluie, il existe des pantalons anti-pluie, infaillibles contre les gouttes.

À lire : Meilleur vélo pliant électrique – comparatif

Écologie

Les pics de pollution témoignent de la dégradation du climat constatée depuis plusieurs années en raison des gaz à effet de serre.

En France, seulement 3 % des déplacements domicile-travail sont faits à bicyclette. Pourtant, le vélo reste un mode de déplacement propre à la mobilité douce, très écologique, et un atout pour préserver l’environnement.

Cette conviction incite à une démarche éco-responsable. En tant qu’ambassadeur, vous diminuez les émissions de gaz à effet de serre et les polluants atmosphériques. En faisant 10 km de vélo par jour, soit 5 km aller/retour, vous économisez 700 kg de CO2 en un an.

Pensez également à l’absence de nuisance sonore associée. Si vous parvenez à trouver un itinéraire au calme et à distance des grands axes, à vous le doux chant des oiseaux.

Montrer l’exemple à la génération future peut également être une bonne source de motivation.

Prendre son vélo pour se rendre au travail tous les jours présente donc de réels atouts. Quand on sait que la moitié des Français habitent à moins de 10 km de leur lieu de travail, il est urgent de faire la promotion de ce mode de transport.

Si vous n’aimez pas le vélo, pensez également à la trottinette qui peut vous permettre d’effectuer vos trajets maison-travail.

Et vous, êtes-vous adepte du vélotaf ? Sinon, pourquoi ?

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer